mardi 24 février 2009

Le rêve de lit

L'oeil hagard, le regard endormi, je somnole. Non, je rêve. On est pourtant en plein milieu de l'aprèm. Les heures avant la fin de journée sont encore à compter et pourtant, je ne tiens plus.

Je regarde par la fenêtre, ou plutôt je m'égard dehors. l'impossibilité de se coucher tôt commence à peser sur mes frêles épaules. Fatigué, le mot n'est pas assez fort pour décrire mon calvaire de cette fin de journée. Le repas m'ayant plombé, je ne pense qu'à une chose cette endroit merveilleux, chaud, rassurant où les soucis sont oubliés : mon lit.

Je ne rêve pas dans mon lit. Oui, je sais on rêve mais on s'en souvient pas. On ne va pas tergiverser. Je rêve de mon lit chaque jour, de la chaleur de mon appartement, de mon chez moi.
Je frotte mes yeux gênés par une poussière. c'est qui cette espèce d'énergumène qui me regarde par la fenêtre habillé en costume d'ours? Il me regarde avec son regard bienveillant. J'aime pas ça. Je divague, c'est sûr.

"Bonne nuit Pimprenelle, Bonne nuit Nicolas". Et oh, je m'appelle pas comme ça ! Et voilà maintenant une espèce de musique de flûte.

Ma tête est lourde, je tombe...

Quand je me réveille j'ai mal à la tête et sur mon front on voit écrit ERTYUIO. Foutu clavier.


7 commentaires:

  1. Je l'ai toujours dit : le travail tue...mais personne ne m'écoute.

    RépondreSupprimer
  2. @ walkingthedog : bonne nuit ^^

    @ La Pingouine : Si le trabail c'est la santé, pourquoi je suis toujours malade ^^

    @ Nicolas : à toi aussi

    RépondreSupprimer
  3. @ Françoise : oui comme tout le monde ^^

    @ noèse : celui qui n'a pas de vacances ;)

    RépondreSupprimer